Le fonds social européen (FSE) :

> Investir dans l’éducation, la formation et dans la formation professionnelle pour acquérir des compétences et pour l’apprentissage tout au long de la vie

Un projet en cours :

Persévérance scolaire :

Contexte : Le 21 novembre 2014 le Premier ministre et la ministre de l’Education nationale ont présenté les mesures de lutte contre le décrochage scolaire en réaffirmant les missions de l’école : garantir l’égalité des chances, donner la possibilité à chaque jeune de construire son avenir professionnel et réussir sa vie dans la société. Deux objectifs clairs ont été énoncés : prévenir plus efficacement le décrochage afin de diviser par deux le nombre de sortants sans qualification d’ici à 2017, et faciliter le retour vers l’école des jeunes ayant déjà décroché.

En réponse à ces objectifs et grâce au soutien du fonds social européen, la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire du rectorat de l’académie de Strasbourg met en œuvre des actions spécifiques qui s’inscrivent dans la thématique « Augmenter le nombre de jeunes de moins de 25 ans participant à des actions de prévention du décrochage scolaire » :

Action 1 : Objectif formation :
Proposer à des jeunes décrocheurs des parcours aménagés de retour en formation. Expérimenter pour cela un nouveau statut (statut de stagiaire de la formation initiale) permettant d’inscrire les élèves dans des établissements scolaires pour des périodes variables allant de 2 semaines à une année scolaire au maximum.

Action 2 : Objectif diplôme :
Permettre à des jeunes élèves ayant précédemment échoué à un examen de diplôme de préparer de façon adaptée les épreuves de ce même diplôme.

Action 3 : Prévention du décrochage :
Réunion de coordination entre les coordonnateurs MLDS, les RDS ( référents décrochage scolaire) et les établissements, prise en charge individuelle ou collective en dehors de l’établissement de rattachement , mise en place de sessions de découvertes des métiers à entrées et sorties permanentes , dans la perspective de l’élaboration d’un parcours vers la qualification.

Action 4 : Etude de faisabilité d’un lycée de la nouvelle chance :
Exploitation des expériences menées par d’autres académies, Elaboration de préconisations en matière d’organisation d’un Lycée nouvelle chance, Repérage des pratiques pédagogiques adaptées, Présentation de l’étude aux autorités académiques

Durée du projet : septembre2015 – décembre 2017

Co-financement FSE : 464 584 €